Lectures de février

Livres | 7 mars 2018 | By

Me voilà de retour pour vous parler de lectures, en espérant revenir vous parler de nourriture aussi. (la panne est plutôt photographique puisque je continue à manger et à cuisiner !)

Le mois de février a été pour moi riche en romans fantasy puisque je n’ai quasiment lu que ça. A défaut de pouvoir m’évader en partant en vacances, j’ai eu envie de partir par mes lectures, et d’un peu plus de magie et de féerie.  Je vous présente aujourd’hui les livres qui m’ont le plus marquée.

J’ai commencé en me replongeant dans une lecture peu facile : Le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Je sais que beaucoup de gens, pourtant adeptes de la fantasy, ont vraiment du mal à lire cette trilogie. Le début du premier tome est une longue introduction, parfois un peu indigeste, sur les hobbits. Néanmoins je ne peux que vous inviter si c’est votre cas à dépasser cette partie, tant la richesse du monde mise en place par Tolkien vaut de passer outre ce début un peu lent. Si les adaptations de Peter Jackson sont excellentes, il y manque de petits détails savoureux, et la richesse de cette oeuvre fait qu’on peut les relire sans se lasser. On ne peut être qu’admiratif devant cet homme qui a passé une partie de sa vie à créer un univers, des langues, plus qu’une histoire, un folklore et des mythes qui selon lui, manquaient à son pays. 

Bien sûr l’histoire aujourd’hui peut nous paraître banale, souffrir de longueurs, et d’un sacré manque de femmes, mais pour moi ça n’empêche pas la magie d’opérer. En revenant en terre du milieu, j’ai toujours un peu l’impression de rentrer à la maison et découvrir avec joie des souvenirs inchangés.

Légion de Brandon Sanderson
J’ai énormément entendu parler de l’auteur, et ça fait longtemps que je me dis que je devrais le découvrir. Ce fut ici un pur hasard que cette lecture puisque c’est mon compagnon qui a emprunté cet ouvrage à la médiathèque. Il l’a aimé, et devant son insistance, j’ai décidé de le lire.
Bien m’en a pris, puisque j’ai passé un très bon moment et que ça me réconcilierait presque avec les nouvelles.
J’aime rarement les ouvrages courts, j’ai besoin que l’auteur prenne le temps d’exposer son univers, de m’immerger dedans. Ici, ce n’est pas le cas. On est pourtant très vite plongé dans la vie de Stephen Leeds, aka Legion, un homme doté d’une capacité assez incroyable qui confine à la folie. Il est capable de projeter certains aspects de sa personnalité sous forme de personnages. On ne sait pas à quel point il contrôle tout cela, puisqu’on s’aperçoit bien vite que certains de ses « amis » lui tapent sur le système, et qu’ils ont parfois une vie propre en dehors de lui.
Stephen Leeds gagne sa vie en étant consultant, et a même travaillé pour le gouvernement. Après avoir reçu une série de photos intrigantes par courrier, il reçoit chez lui Monica, qui travaille pour une organisation scientifique, et qui a besoin de lui pour enquêter sur la disparition d’un de leurs employés. Celui-ci travaillait sur un appareil photo capable de prendre des photos du passé…
Je ne vous en dis pas plus, mais j’ai trouvé l’intrigue vraiment intéressante, et bien menée. On en apprend plus sur le héros en même temps, et chacune des facettes-personnages de sa personnalité est exploitée avec justesse. Un excellent moment de lecture.

Toujours de Brandon Sanderson j’ai lu le premier tome de sa trilogie Fils des Brumes, L’empire ultime. J’en attendais beaucoup puisque cet ouvrage a rencontré un franc succès, et je n’ai absolument pas été déçue.

Dans ce premier tome on suit Vin, une jeune fille qui survit dans une bande de voleurs après avoir été abandonnée par son frère, à Luthadel, la capitale de l’empire. Elle est acceptée uniquement parce que le chef de tout ce petit monde a compris qu’elle était magicienne, et se sert de ce que Vin ne comprend pas bien elle-même. Elle sait apaiser les émotions des gens. Sa vie change quand elle croise le chemin de Kelsier, lui aussi voleur, mais surtout opposant au régime en place gouverné par le seigneur Maître. 

Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous enlever le plaisir de la découverte, mais je peux vous dire par contre que j’ai adoré l’univers mis en place par l’auteur, que j’ai trouvé extrêmement novateur, et qui change énormément de ce que j’ai pu lire auparavant. La magie ici est basée sur les métaux, que les allomanciens avalent et « brûlent » pour utiliser leurs pouvoirs. Le « décor » de l’histoire est aussi inhabituel, un monde où il pleut des cendres que l’on doit régulièrement évacuer, peu de fleurs, beaucoup de gris et de désolation, ce qui va de pair avec un système où les nobles règnent (bien que contrôlés par le Seigneur maître) et où les skaas (les autres, sans pouvoirs, et sans sang noble) sont réduits en esclavage et vivent dans la peur. 

Un énorme coup de coeur donc, le livre est un pavé mais je l’ai dévoré en en appréciant chaque page. J’ai très hâte de savoir la suite, même si je patiente un peu pour ne pas trop vite avoir tout lu !

Et vous, des livres à me conseiller? Pour les lectures de mars, je vous préviens déjà, il y aura encore de la fantasy. Je continue dans ma lancée !

 

Comments

  1. Leave a Reply

    Arlette - 9 mars 2018

    L’empire ultime tu me donnes l’envie de la lire , pour le seigneur des anneaux pas moyen de m’y accrocher pourtant R. qui est un fana m’a encourager mais non ..Oxford ou pas beauté de la langue je n’ai pas dépassé le 1er chapitre
    La vie mouvementé de la maison m’a tenue un peut éloignée des bouquins, j’espère pouvoir m »y remettre patch et lecture me sont indispensables Gros bisous ma Belle portes toi bien

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>