Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire

Voyages | 29 août 2018 | By

Avant de vous livrer quelques articles sur le Mexique j’avais envie – pendant que c’est encore frais – de vous parler du merveilleux week-end que nous avons passé à visiter Chaumont-sur-Loire et Chenonceau. L’objet principal de cette échappée loin de Toulouse était le Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire et, bien que d’emblée convaincue, je ne m’étais pas imaginé autant aimer cette journée. 

Existant depuis 1992, ce festival est voulu comme « un laboratoire de la création contemporaine dans le domaine des jardins et de la création paysagère dans le monde. » Les créateurs sont multiples : urbanistes, paysagistes, géographe, plumetière, … rassemblés cette année autour du thème des jardins de la pensée. 

En parallèle, il y a les jardins pérennes et oeuvres d’artistes, qui changent avec le temps, ainsi que quelques installations dans le château. 

Mais commençons par une sélection de mes jardins préférés : 

Bulles de pensées, où nous étions invités à nouer un petit morceau de laine sur une branche.  Les créateurs ont joué sur l’étymologie du mot pensée, pensum désignant en latin un poids de laine que l’on devait filer par jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La possibilité d’une île, invitation à la méditation et à la réflexion sur le changement climatique… Un arbre poussera t-il dans l’eau si nous sommes un jour submergés ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jardin des voyelles, où le visiteur est invité à compléter les voyelles manquantes d’un poème, remplacées par des fleurs. C’est un concept que j’ai trouvé extrêmement ludique, poétique, et on a adoré essayer de reconstituer le poème ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Réflexion faite, qui pour deux d’entre nous a demandé justement, beaucoup de réflexion ! Dans une partie du jardin, dont les tons rouges sont sublimes, se trouve un petit siège où on est invité à s’asseoir pour trouver le rectangle formé par les éléments rouges. Autant vous dire que dans notre groupe les littéraires (dont je fais partie) eurent quelques difficultés avec ce concept ! Mais une fois trouvé, c’est génial !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jardin de Proust : le cours d’un dessein. Un joli voyage dans le temps, à la fois intérieur et extérieur, avec un petit charme suranné. On a envie de jouer du piano et de prendre le thé !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Passons au château et à ses dépendances, habités également par des installations et des expositions. Question de goût, j’ai été plus sensible à certaines que d’autres. Mon coup de coeur restera la salle dédiée à Duy Anh Nhan Duc, un plasticien dont les milliers de pissenlits ont fleuri dans mon âme en même temps que dans l’Asinerie où ils étaient présentés. Je n’ose imaginer la délicatesse et la patience nécessaires pour ces oeuvres qui sont d’une poésie sans limite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le même bâtiment, à l’étage, un autre travail incroyable que celui de Simone Pheulpin. Elle crée de véritables sculptures en plissant du calicot venant des Vosges. Je ne suis pas une collectionneuse d’art, mais si j’avais les moyens, j’adorerais avoir l’une de ses oeuvres chez moi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment ne pas non plus vous parler de la chapelle ? C’est presque indescriptible, on croirait un lieu de conte, comme une nature onirique qui aurait pris le contrôle des lieux. (Artistes : Gerda Steiner et Jorg Lenzlinger)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je finirai pas quelques photos du reste des jardins et installations pérennes. Difficile de ne pas tout vous mettre, j’espère vous avoir emmené ailleurs le temps de la lecture de cet article, et peut être vous avoir donné envie d’y aller vous aussi. Le festival se termine le 4 novembre, et a lieu chaque année à la même époque avril-novembre, à Chaumont-sur-Loire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comments

  1. Leave a Reply

    Arlette DEIGHTON - 29 août 2018

    Chaumont avec ou sans festival est magique comme le sont pratiquement tous ces chateaux que j’adore, j’aurais tant aimer prendre ma retraite là bas .; mais c’est une autre histoire !!connaissant bien la region la dernière visite que j’y ai faite m’a ravie de revoir Blois bien entretenu, avec ma fille nous avions poussé jusqu’à l’abbaye de fontevreau, une merveille, Azay le rideau un chateau de femme..Chenonceau très bien entretenu et conservé Amboise plein d’histoire visiter toute cette vallée en dehors de la période touristique est superbe la région est si belle pleine de charme je t’embrasse

  2. Leave a Reply

    murielle - 29 août 2018

    Merci pour ce beau voyage qui me donne bien envie d’y aller. Joli thème que celui des jardins de la pensée. Bisous

  1. Le château de Chenonceau | Madame Chouquette - […] de reprendre la route pour Toulouse, et après la fabuleuse visite du festival international des jardins à Chaumont-sur-Loire, nous…

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>