Carte postale bretonne #1 – Les visites

Voyage | 28 avril 2017 | By

Est-ce que vous avez remarqué que parfois, quand on a trop aimé quelque chose, on a du mal à en parler ? Les adjectifs utilisés semblent toujours un peu creux, pas à la hauteur du moment, un peu éculés… On peine vraiment à savoir que dire. On tape quelques phrases, on efface, on recommence, on ajuste quelques mots, et puis non. C’est plat et vain. 

Il y a sans doute un peu la soirée de dimanche dernier qui entre en jeu aussi. Est-ce que j’ai envie de parler de choses légères alors que j’ai la gueule de bois électorale ? Que je n’arrive plus vraiment aujourd’hui à me persuader que mon pays est celui des Lumières, de l’humanisme et de la culture, que nous sommes riches de notre histoire et qu’il est bon d’être français ?

Mais la beauté est un remède souverain à tout ça je crois. Alors je vais vous parler de ces quelques jours en Bretagne en commençant par ce que nous y avons vu, avant de vous parler dans un autre article de ce que nous y avons mangé et bu. 

Il est difficile de faire un choix sur quatre jours de ce que l’on va voir et de ce que l’on va passer à la trappe, j’ai donc flâné sur le net, consulté un peu les amis, et fait des choix à l’instinct. 

Nous avons commencé par la charmante petite ville de Fougères et son château médiéval, forteresse des marches de Bretagne, qui a été le cadre de nombreux combats. Outre la visite instructive du château (avec un guide volubile qui ne s’est pas arrêté à l’histoire de la ville et du château et nous a conté de nombreuses anecdotes historiques), nous avons adoré flâner dans les rues, admirer les maisons à pans de bois, profiter des nombreux espaces verts et admirer la vue depuis les hauteurs du jardin public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après cette promenade dans l’histoire, nous avons repris la voiture, et avant de rejoindre Cancale qui allait être notre point de chute pendant ce séjour, nous nous sommes arrêtés au Parc Botanique de Haute Bretagne. Je pense que je pourrais difficilement faire mieux que les images en ce qui concerne cette partie du voyage… Y’a t-il quelque chose de plus beau qu’un camélia en fleur ? 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De Cancale, j’ai préféré la pointe du Grouin. J’y ai retrouvé un petit air du Pays de Galles, une nature sauvage, une impression de bout du monde et de solitude bienfaitrice. Je trouve qu’on ne se sent jamais plus vivant qu’au bord de la mer, les cheveux au vent, sur un promontoire rocheux, avec l’impression que l’horizon s’offre à nous. Tout y semble possible. 

Cancale c’était aussi observer la marée, la plage et les bateaux échoués pour un temps sur le sable, les parcs d’huîtres…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai peu de photos de Saint-Malo que j’ai pourtant aimée, marcher sur les remparts, observer le Fort National, se perdre dans les rues. Il faut dire qu’il y avait toujours du monde et que du coup l’art de la photo se trouve un peu compromis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons aussi découvert la jolie ville de Dinan, chargée d’histoire, avec ses vieilles maisons à colombages, ses remparts et sa Tour de l’Horloge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de finir en beauté avec Dinard dont je suis tombée amoureuse, je ne pouvais pas ne pas évoquer le Mont-Saint-Michel.
Il est sublime à observer de l’extérieur, et la découverte de l’abbaye m’a enchantée, mais quel monde… Que dire des magasins et des restaurants qui manquent d’âme et qui entachent un peu le côté charmant des lieux. Pour trouver un peu de la magie du Mont, ne pas hésiter à prendre un peu les rues de traverses. Et comme on me l’a conseillé, préférer une visite hors saison, ou y aller plutôt le soir, les cars de touristes partis (oui, je suis une touriste aussi !)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dinard maintenant. Que dire ? Que les demeures du bord de mer sont plus belles les unes que les autres ? Que l’eau y prend mille couleurs du turquoise au bleu profond ? Que l’on peut longer la mer et marcher de longs moments sans jamais se lasser de la contempler ? Je crois que tout ce que je peux écrire ne peut pas rendre justice à Dinard. Je dirais simplement que je me verrais vraiment bien y vivre, c’est vous dire. Ce n’est pas au programme, alors j’espère y retourner le temps d’un séjour plus long, pour l’apprécier un peu plus encore et finir de tomber amoureuse, ce qui ne manquera pas d’arriver !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Comments

Be the first to comment.

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>