Carte postale d’Athènes #6

Avant-dernier jour en Grèce et j’ai retrouvé avec grand plaisir mon compagnon de voyage. C’est bien plus agréable de visiter à deux.

Après une grasse matinée et un café grec, nous prenons la direction du quartier du marché central pour une véritable expérience. On nous a conseillé un lieu assez atypique et authentique, et après avoir lu en prime de nombreux avis sur internet, nous avons décidé de nous y rendre (ou plutôt, Monsieur Chouquette m’a arraché la promesse d’y aller).

L’endroit n’a pas d’enseigne, et on doit descendre un escalier pour y entrer. C’est une sorte de cave assez sombre, avec des tonneaux de vin et des tables, peu nombreuses, assez rustiques avec leurs nappes à carreaux. Le patron fait un mouvement de la tête vers une table, ok, on a le droit de s’installer visiblement 😀 Le serveur arrive avec des nappes en papier, des couverts et du pain, puis avec une carafe en cuivre posée sur un pain de glace qui contient un petit vin blanc. Pas le temps d’aller voir les plats dans la cuisine comme nous le conseille un homme installé sur une table à côté – il n’y a pas de menu – que le serveur arrive avec trois plats. 

9J5A8010-Modifier-2

IMG_20160416_125001-ModifierIl faut accepter de ne pas avoir le choix, mais nous étions prévenus. La salle est bien remplie, de grecs surtout, et nous apprécions le son d’un bouzouki quelques tables plus loin, et la voix d’un vieil homme qui s’élève de temps en temps au rythme de la musique. 

Le poisson grillé est bon, et la salade grecque aussi, mais le meilleur ce sont des pois chiches dans une sorte de bouillon bien poivré. Au départ j’étais sceptique, mais une fois bien mélangé, c’est délicieux. Le vin est plutôt bon, ou c’est l’ambiance et l’expérience qui lui donnent un  goût agréable, et nous passons un moment vraiment unique ! Je vous laisse l’adresse si vous passez à Athènes, c’est à faire. Seul regret, le patron ne fait pas payer le même prix aux touristes, et c’est un peu dommage. Diporto Agoras, au coin de Theatrou et Sokratous.

Niveau visite, je n’ai pas grand chose de neuf à vous raconter, j’ai joué avec plaisir les guides en montrant Anafiotika à Monsieur Chouquette, et en l’emmenant au musée de l’Acropole.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons terminé la journée en goûtant aux loukoumades, des beignets frits très peu légers, mais que nous voulions absolument goûter avant de repartir. J’espère que vous admirez mon dévouement, j’ai tout testé pour vous en parler ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.