Falafels

Aujourd’hui je vous retrouve avec une recette de Falafels piochée dans le très chouette livre de Marie Laforêt, 25 assiettes Vegan, aux éditions La Plage. Je l’ai offert à ma mère il y a quelques temps, et la dernière fois que je suis allée chez mes parents je l’ai feuilleté en me disant qu’il était vraiment très bien, et qu’il fallait que je teste quelques recettes. 

Ce bouquin est en tout cas la preuve, s’il en fallait, qu’une alimentation vegan n’est pas fade et qu’on ne mange pas que des carottes râpées quand on a décidé d’arrêter la viande et les produits dérivés des animaux. Je ne sais pas si dans le futur on arrêtera totalement la viande, mais je trouve en tout cas intelligent d’essayer d’en consommer moins. Les raisons en sont multiples, la souffrance animale, l’écologie, … et c’est un peu se voiler la face que de se dire que ce n’est pas nous qui pouvons y changer quoique ce soit. Chacun fait comme il veut/peut, mais quelques journées sans viande dans un mois ne vont pas vous priver beaucoup, bien au contraire. 

Ceci étant dit, retour à la recette ! Rien de bien compliqué, il faut juste ne pas oublier de faire tremper vos pois chiches la veille, et assécher la préparation au maximum comme indiqué dans la recette (sans quoi les falafels auront du mal à se tenir). 

Ne faites surtout pas l’impasse sur les herbes et les épices, c’est ce qui donne le goût ! On trouve de plus en plus facilement des herbes fraîches, dans les magasins bios ou les supermarchés, chez le primeur, et c’est aussi très simple à faire pousser dans un coin du jardin ou sur le balcon, comme nous le faisons. 

Si vous voulez que les falafels soient moins gras, il est possible de les faire cuire au four, mais c’est plus sec et moins bon… Un peu de gras de temps à autre ne peut pas faire de mal, je pense 🙂 

 

Falafels
Pour 4
Ingrédients
  1. 500g de pois chiches ayant trempé 24h
  2. 1 oignon
  3. 3 gousses d'ail
  4. 1 bouquet de persil
  5. ½ bouquet de coriandre
  6. 2 cuillères à soupe de graines de sésame
  7. 2 cuillères à café de cumin moulu
  8. 1 cuillère à café de coriandre moulue
  9. ½ cuillère à café de piment moulu
  10. 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  11. Huile végétale spéciale cuisson
Instructions
  1. Mixer les pois chiches avec l'oignon et l'ail émincé, les feuilles de persil et de coriandre, les épices, le bicarbonate et un peu de sel. La préparation doit être légèrement granuleuse mais sans morceaux.
  2. Tranvaser au centre d'un torchon propre, le refermer et presser pour bien égoutter et faire sortir un maximum de jus, afin d'assécher la pâte.
  3. Remettre dans le robot et mixer à nouveau pour obtenir une pâte plus fine.
  4. Faire chauffer quelques centimètres d'huile spécial cuisson dans une casserole.
  5. Former des boulettes de pâte de taille moyenne entre les paumes de vos mains.
  6. Faire cuire les falafels en faisant tourner la casserole pour qu'ils roulent et cuisent de manière homogène.
  7. Retirer avec une écumoire lorsque les falafels sont dorés et les déposer dans une assiette creuse recouverte de papier absorbant.
Notes
  1. Servir avec une petite salade et une sauce à base de tahini par exemple.
Adaptée de 25 assiettes Vegan
Adaptée de 25 assiettes Vegan
Madame Chouquette cuisine et voyage https://blog.madame-chouquette.fr/

 

Comments

  1. Leave a Reply

    Turquoise13/Fran - 24 mai 2017

    Vegan pas végan j’avoue que l’excès en tout m’agace ! On peut manger moins de viande c’est certain, mais je n’ai pas envie d’une société aux cheveux tout blancs, car c’est la kératine qui nous donnent les différentes colorations de cheveux et la kératine on la trouve dans la viande.
    Bref ! Je vais essayer les falafels aux pois chiches…Il y a une recette italienne pour la mozzarella ou des gnocchis qui utilise la semoule très fine pour faire des croquettes comme les falafels présentés. Sauf qu’il faut passer plusieurs fois les boulettes dans la semoule pour que çà tienne à la friture.
    Pour en revenir au gras, on en a besoin ne serait ce que pour nourrir le cerveau qui lui en est un grand consommateur (de gras) Alors entre un bain d’huile et 2 cuillère à soupe dans une salade ou dans une poêle y’a un juste milieu.
    Je vais aller voir ce livre aussi
    Bon mercredi à tous et toutes

    • Leave a Reply

      Madame Chouquette - 24 mai 2017

      Les vegans que je connais n’ont pas les cheveux blancs ! Pour ce qui est de l’excès, être vegan n’est pas être excessif. C’est être assez sensible à la souffrance animale, et personnellement même si je mange de la viande, je ne peux pas me voiler la face et me dire que c’est normal d’exploiter les animaux… Dans une société idéale, on ne le ferait pas.
      Bon mercredi à toi aussi et merci de ton commentaire 🙂

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>